Guerres

Holocauste - Le ghetto de Varsovie

Holocauste - Le ghetto de Varsovie

Le ghetto de Varsovie a été créé le 12 octobre 1940 lorsqu'il a été annoncé que tous les Juifs vivant à Varsovie devaient être séparés dans une zone désignée.

Presque immédiatement après la chute de Varsovie aux mains des Allemands le 29 septembre 1939, un recensement des Juifs vivant dans la ville fut ordonné. Le nombre était d'environ 350 000. Au cours de l'année suivante, 90 000 Juifs supplémentaires ont été transférés à Varsovie et le peuple juif a dû faire face à des restrictions croissantes de sa vie. Le 12 octobre, tous les Juifs de Varsovie ont dû déménager dans le ghetto.

Le ghetto couvrait une superficie d'environ 1,3 mile carré, entouré d'un mur de 3,5 mètres surmonté de barbelés et de verre brisé. La zone contenait environ 1 500 maisons pour accueillir les 400 000 Juifs. Le nombre moyen de personnes occupant chaque chambre était de 7,2.

Le 16 novembre 1940, le ghetto de Varsovie a été isolé du reste de Varsovie. Les conditions à l'intérieur du ghetto étaient dures, la ration alimentaire allouée à la population juive était d'environ 200 calories par jour. La nourriture achetée comme ration officielle était à un prix raisonnable, mais la nourriture achetée pour compléter la ration était très chère. De plus, la ration allouée aux Juifs avait une faible valeur nutritive et ne comprenait pas de viande, de fruits ou de légumes. Par conséquent, de nombreuses personnes sont mortes de faim et de maladie. D'autres ont risqué leur vie en essayant de faire entrer de la nourriture en contrebande dans le ghetto. En avril 1941, le taux de mortalité des habitants du ghetto de Varsovie était d'environ 6 000 par mois.

En juillet 1942, les Allemands ont commencé à expulser des personnes du ghetto de Varsovie vers le camp d'extermination de Treblinka. Entre juillet et septembre 1942, environ 265 000 Juifs ont été envoyés à Treblinka. À l'intérieur du ghetto, il est rapidement devenu évident que les personnes expulsées allaient mourir et bon nombre de ceux qui restaient étaient déterminés à résister aux nazis et à défendre ceux du ghetto contre de nouvelles expulsions. Ils s'appelaient eux-mêmes la Z O B Zydowska Organizacja Bojowa qui se traduit par l'organisation de combat juive.

En janvier 1943, lorsque les troupes allemandes sont arrivées dans le ghetto pour déporter 80 000 juifs supplémentaires, elles ont rencontré une résistance organisée et armée des Z O B qui s'étaient armés d'un petit nombre d'armes introduites en contrebande dans le ghetto. Les soldats allemands ont été forcés de battre en retraite. Après cette petite victoire, le Z O B a commencé à préparer une nouvelle résistance. Des bunkers et des cachettes ont été préparés et des plans ont été élaborés détaillant les tactiques à utiliser contre les Allemands.

Le 19 avril 1943, des soldats allemands sont arrivés pour liquider le ghetto. Ils ont découvert que la zone centrale était déserte et que beaucoup d'entre eux se sont cachés et ont également fait face à une sérieuse résistance de la part de Z O B. Des batailles de rue ont eu lieu et dans le but de chasser les Juifs dans les portes ouvertes ont été incendiées. Malgré la résistance, les soldats allemands chassèrent les gens des bunkers en utilisant du gaz lacrymogène ou du gaz toxique et le 8 mai 1943, le bunker de commandement du Z O B fut localisé, mettant fin au soulèvement. Environ 13 000 Juifs ont été tués pendant le soulèvement, beaucoup d'entre eux ont été brûlés ou sont morts de l'inhalation de fumée. Ceux qui ont été laissés en vie ont été déportés vers des camps de concentration ou le camp de la mort de Treblinka.

Ce message fait partie de notre plus grande ressource historique sur l'Holocauste. Cliquez ici pour notre article complet sur l'Holocauste.