Podcasts sur l'histoire

John Denver meurt dans un accident d'avion

John Denver meurt dans un accident d'avion

Pour ceux qui ont acheté des disques comme "Rocky Mountain High" et "Take Me Home, Country Roads" par millions dans les années 1970, John Denver était bien plus qu'un simple auteur-compositeur et interprète. Avec ses lunettes surdimensionnées, sa coupe de cheveux au bol et sa veste en duvet, il était une icône de la mode improbable, et avec son écologiste vocal, il était l'incarnation vivante d'un style de vie en plein air que de nombreux baby-boomers d'une vingtaine d'années adopteraient comme leur pendant le "Moi". décennie. Il n'y a jamais eu et il n'y aura probablement jamais de star comme John Denver, décédé le 12 octobre 1997 lorsque son avion amateur expérimental s'est écrasé dans la baie de Monterey sur la côte californienne.

Né Henry John Deutschendorf, Jr., en 1943, non pas dans les montagnes du Colorado mais à Roswell, Nouveau-Mexique, John Denver est devenu célèbre en tant qu'artiste d'enregistrement en 1971, lorsque « Take Me Home, Country Roads » s'est élevé jusqu'à #2 sur le Panneau d'affichage graphique pop. En fait, Denver avait déjà participé à un hit n ° 1 en tant qu'auteur de "Leaving On A Jet Plane", un record pour Peter, Paul et Mary en 1969. Mais c'était sa percée en 1971 en tant qu'interprète à part entière. matériau qui a fait de lui un nom familier. Au cours des années 1970, John Denver a remporté cinq autres singles dans le top 10, dont les hits n ° 1 "Sunshine On My Shoulders" (1974), "Annie's Song" (1974), "Thank God I'm A Country Boy" (1975) et "Je suis désolé" (1975). Encore plus impressionnant, il a sorti 11 albums étonnants qui ont été certifiés Platine par la RIAA, faisant de lui l'un des artistes d'enregistrement les plus réussis des années 70, et le lançant également dans une carrière réussie au cinéma et à la télévision.

Dans les années 1990, Denver était toujours un musicien de tournée populaire, même s'il n'enregistrait plus de nouveaux morceaux avec un succès commercial important. Au cours de sa carrière, il était devenu un pilote privé accompli avec plus de 2 700 heures sur divers avions monomoteurs et multimoteurs, avec à la fois une qualification aux instruments et une qualification Lear Jet. Le 12 octobre 1997, cependant, il pilotait un avion avec lequel il était relativement peu familier et avec lequel il avait déjà rencontré des problèmes de contrôle, selon une enquête ultérieure du National Transportation Safety Board. Vers 17 h 30, heure locale, après un décollage en douceur d'un aérodrome de Pacific Grove et dans des conditions de vol idéales, Denver a apparemment perdu le contrôle de son avion Long-EZ à plusieurs centaines de pieds au-dessus de la baie de Monterey, entraînant l'accident mortel.

Star de cinéma et militant politique ainsi qu'un musicien, John Denver était l'une des plus grandes stars de sa génération, et est crédité par la Recording Industry Association of America d'avoir vendu plus de 32 millions d'albums aux États-Unis seulement.


John Denver meurt dans un accident d'avion

Né Henry John Deutschendorf, Jr., en 1943, non pas dans les montagnes du Colorado mais à Roswell, Nouveau-Mexique, John Denver est devenu célèbre en tant qu'artiste d'enregistrement en 1971, lorsque « Take Me Home, Country Roads » est devenu #2 sur le Panneau d'affichage graphique pop. En fait, Denver avait déjà participé à un hit n ° 1 en tant qu'auteur de "Leaving On A Jet Plane", un sommet des charts pour Peter, Paul et Mary en 1969. Mais c'était sa percée en 1971 en tant qu'interprète à part entière. matériau qui a fait de lui un nom familier. Au cours des années 1970, John Denver a remporté cinq autres singles dans le top 10, dont les hits n ° 1 "Sunshine On My Shoulders" (1974), "Annie's Song" (1974), "Thank God I'm A Country Boy" (1975) et "Je suis désolé" (1975). Encore plus impressionnant, il a sorti 11 albums étonnants qui ont été certifiés Platine par la RIAA, faisant de lui l'un des artistes d'enregistrement les plus réussis des années 70, et le lançant également dans une carrière réussie au cinéma et à la télévision.

Dans les années 1990, Denver était toujours un musicien de tournée populaire, même s'il n'enregistrait plus de nouveaux morceaux avec un succès commercial important. Au cours de sa carrière, il était devenu un pilote privé accompli avec plus de 2 700 heures sur divers avions monomoteurs et multimoteurs, avec à la fois une qualification aux instruments et une qualification Lear Jet. Le 12 octobre 1997, cependant, il pilotait un avion avec lequel il était relativement peu familier et avec lequel il avait déjà rencontré des problèmes de contrôle, selon une enquête ultérieure du National Transportation Safety Board. Vers 17 h 30, heure locale, après un décollage en douceur d'un aérodrome de Pacific Grove et dans des conditions de vol idéales, Denver a apparemment perdu le contrôle de son avion Long-EZ à plusieurs centaines de pieds au-dessus de la baie de Monterey, entraînant l'accident mortel.

Star de cinéma et militant politique ainsi qu'un musicien, John Denver était l'une des plus grandes stars de sa génération, et est crédité par la Recording Industry Association of America d'avoir vendu plus de 32 millions d'albums aux États-Unis seulement.


John Denver meurt dans un accident d'avion - HISTOIRE

Le 12 octobre 1997, le chanteur, auteur-compositeur et acteur John Denver a été tué lorsqu'il a écrasé l'avion Long-EZ qu'il pilotait après qu'il a manqué de carburant juste au large de la côte à Pacific Grove, en Californie. Denver, qui était le seul occupant de l'avion, a apparemment perdu le contrôle de l'avion en tentant de manipuler la poignée du sélecteur de carburant. Denver avait récemment acheté l'avion et avait effectué un vol d'orientation d'environ une demi-heure la veille de l'accident.

Le NTSB a cité le manque de familiarité de Denver avec l'avion et son incapacité à faire le plein de l'avion comme facteurs causals de l'accident. Le résumé suivant de l'accident est tiré du rapport préliminaire du NTSB.

Identification du NTSB: LAX98FA008
Date: 12 octobre 1997
Emplacement: Pacific Grove, Californie
Avion: Adrian Davis Long-EZ
Inscription: N555JD

Le pilote avait récemment acheté l'avion expérimental Long-EZ de construction amateur, qui avait un système de carburant différent des plans du concepteur. Cet écart par rapport aux plans de conception d'origine ne nécessitait pas l'approbation de la FAA, ni une plaque indiquant un tel changement par rapport à la conception originale.

Jour avant l'accident Le 11 octobre 1997 à Santa Maria, en Californie, le pilote a reçu un vol de 30 minutes et une vérification au sol dans l'avion par un autre pilote de Long-EZ. Denver est ensuite parti pour un vol d'une heure vers sa base d'attache à Monterey avec environ 19 gallons de carburant dans l'avion. Le pilote de contrôle a estimé qu'environ 9 gallons de carburant étaient nécessaires pour le vol.

Jour de l'accident
Le 12 octobre 1997 (le lendemain), un technicien de maintenance a aidé le pilote à se préparer pour un autre vol. Pendant le prévol, le pilote n'a pas été observé en train de vérifier visuellement le carburant. Le technicien a noté que lorsque le pilote était assis dans l'avion, il avait du mal à atteindre la poignée du sélecteur de carburant.

Le technicien a estimé le carburant disponible et a informé le pilote que le réservoir gauche indiquait moins de 1/4 plein (environ 3,1 gallons) et que le réservoir droit indiquait moins de 1/2 plein (environ 3,25 gallons). Le pilote a décliné une offre de carburant supplémentaire, affirmant qu'il ne serait en vol qu'environ 1 heure et qu'il n'avait pas besoin de carburant.

Le pilote a décollé et a effectué trois posés-décollés en l'espace d'environ 26 minutes, suivis d'un départ en ligne droite vers l'ouest. Des témoins au sol ont vu l'avion en vol rectiligne et en palier à environ 350 à 500 pieds au-dessus d'une zone résidentielle, puis ils ont entendu une réduction du bruit du moteur. On a vu l'avion se cabrer légèrement puis s'incliner brusquement vers la droite et descendre le nez d'abord dans l'océan.

Causes probables
Le National Transportation Safety Board a déterminé que les causes probables de cet accident comprenaient le détournement de l'attention du pilote de l'exploitation de l'avion et son application par inadvertance du gouvernail droit qui a entraîné la perte de contrôle de l'avion tout en essayant de manipuler la poignée du sélecteur de carburant. De plus, le Bureau a déterminé que la planification et la préparation inadéquates du pilote avant le vol, en particulier son incapacité à faire le plein de l'avion, étaient causales.

Le Bureau a déterminé que la décision du constructeur de placer la poignée du sélecteur de carburant non marquée dans une position difficile d'accès, les jauges visuelles de quantité de carburant non marquées, la formation de transition inadéquate du pilote et son manque d'expérience totale dans ce type d'avion étaient des facteurs l'accident.


John Denever a lutté contre les problèmes d'alcool des années avant le crash

Un procès devant jury a eu lieu en 1997 et le jury a été suspendu, tandis que les procureurs ont décidé de rouvrir le dossier de Denver, qui a été rapidement rejeté après sa mort deux mois plus tard.

Cependant, la FFA a décidé Jean était inapte de continuer à piloter ses avions pour défaut de s'abstenir d'alcool. En ce jour fatidique d'octobre, John Denver avait été voler illégalement son avion, qu'il s'est écrasé dans la baie de Monterey près de Pacific Grove, en Californie, alors qu'il effectuait une série d'atterrissages posés-décollés à l'aéroport voisin de la péninsule de Monterey.

Le rapport d'accident révèle que Denver était le seul occupant à bord de l'avion. L'accident a laissé la tête et le corps de Denver défigurés au point qu'il était impossible d'identifier le corps du chanteur par les dossiers dentaires, et ses empreintes digitales ont été utilisées pour confirmer que John Denver pilotait l'avion au moment de l'accident mortel.

Quiet Like A Thief s'associe à Hit The Lights sur un nouveau single !

L'ancien policier Carl Miller a déclaré qu'au cours de la enquête sur l'accident une petite arme de poing a été trouvée sous le siège, déclenchant des spéculations selon lesquelles John Denver aurait pu être suicidaire ou avoir eu peur pour sa vie au moment de sa mort.

Il n'y a vraiment pas de conclusions concrètes à tirer, seulement spéculation. Mais, il s'agit d'une chose : seulement John Denver sait vraiment ce qui se passait dans sa vie au moment de sa mort, le reste restera un mystère pour nous tous.


La vérité indicible sur John Denver

Après avoir chanté " Partir en jet privé », Chantal Kreviazuk s'est fait connaître. Mais peu de gens connaissent le chanteur original, John Denver.

Dans les années 70, Denver devient une figure musicale emblématique. Il était plus qu'un musicien, mais aussi un militant politique essentiel. Malheureusement, il a rencontré sa mort prématurée en 1997 et son nom s'était apparemment évanoui.

Voici 15 faits fascinants sur John Denver :

15. Deutschendorf est devenu Denver en 1984

Né sous le nom de Henry John Deutschendorf Jr., il a changé son nom en John Denver pour plaire au public. C'est certainement le cas. Depuis lors, le nom Denver a été fortement associé à la vie à la campagne et à la nature.

14. Son père était dans l'armée de l'air

Le père de John Denver, Henry John "Dutch" Deutschendorf était un pilote de l'armée de l'air. En tant que militaire, cela a conduit la famille à déménager d'un endroit à un autre. Denver a déclaré un jour qu'il était un morveux de l'armée et qu'il avait du mal à se faire des amis car il ne restait pas longtemps au même endroit.

Denver a décrit son père comme sévère et a montré peu d'affection envers lui et son jeune frère. Néanmoins, au milieu des années 1970, son père lui a appris à voler, les rapprochant tous les deux. Voler est devenu la passion de Denver qui l'a finalement conduit à sa mort des décennies plus tard.

13. Garder pour lui-même

En tant que gamin militaire, il avait du mal à se faire des amis partout où sa famille déménageait. Cela a transformé Denver en un garçon timide et introverti. Mais cela ne le dérangeait pas d'être seul.

Le jeune John Denver trouve un réconfort dans la nature qui deviendra sa source d'inspiration musicale.

Communiquer avec la nature.
Crédits photos : Instagram / historycolorado

12. Ses grands-mères l'ont aidé à développer sa passion pour la musique

Ses grand-mères maternelles et paternelles ont développé l'amour de Denver pour la musique country. Alors qu'il résidait dans la ferme de sa grand-mère à Corn, en Oklahoma, elle l'a initié à la musique country classique. Son autre grand-mère lui a offert une guitare acoustique quand il avait 11 ans.

11. Partir en jet privé” a capturé sa solitude

La reprise de Chantal Kreviazuk sur « Partir en jet privé » a été joué dans le film Armageddon de 1998. La chanson lui est fortement attribuée et peu de gens connaissent la chanteuse originale. Denver avait à l'origine le titre " Bébé je déteste y aller », mais le producteur Milt Okun a persuadé Denver de changer le titre. Ils l'ont changé à partir de la ligne tirée du chœur.

Denver a écrit la chanson pour exprimer sa solitude tout en faisant partie du Chad Mitchell Trio. Le groupe était constamment sur la route, voyageant à travers l'Amérique pour se produire. Au plus fort de la guerre du Vietnam » Partir en jet privé » est devenue une chanson touchante pour les soldats. Son rythme doux et ses paroles significatives reflétaient les sentiments des soldats d'être loin de chez eux.

10. Faire face au rejet

Lorsque Denver a commencé, il a fait face à de nombreux rejets. La plupart des maisons de disques pensaient que sa musique était davantage du genre folk et qu'il n'était pas ce qu'elles recherchaient. A cette époque, les rock stars aux cheveux longs et aux tenues sauvages dominaient la scène. L'apparence nette et adaptée de Denver ne convenait pas. C'est une bonne chose que Harry Jenkins l'ait inscrit avec RCA. Il est rapidement devenu l'artiste le plus vendu de la maison de disques.

9 . "Calypso" parle d'un ami

Jacques-Yves Cousteau était un ami proche de Denver. Les deux se sont rencontrés sur le plateau dans une émission télévisée spéciale et ont finalement développé une amitié étroite. En l'honneur de leur amitié, Denver compose « Calypso », du nom du navire de l'océanographe. Il est également assez intéressant de noter que la mort de Cousteau le 25 juin 1997 était à peine quelques mois avant celle de Denver.

Jacques-Yves Cousteau
Crédits photos : YouTube/CNN

8. Feuillet gagnant CMA de Charlie Rich Lit Denver

John Denver a toujours eu ce personnage de country-boy innocent que tout le monde aime. Ce n'est pas le cas de Charlie Rich aux Country Music Awards en 1975. Lorsque Denver a été nommé Artiste de l'année, Rich était censé lui remettre le prix. Cependant, avant que Rich puisse annoncer Denver comme destinataire, il sort un briquet et allume le feuillet.

Cette action avait coûté à Rich sa carrière. Le CMA 1975 était le dernier auquel il participerait après cela. Les initiés de l'industrie étaient également furieux des manigances de Rich. À cette époque, les gens pensaient que c'était un message que la musique de Denver n'était pas la bienvenue dans le genre country.

Rich lit le nom de Denver sur le feuillet qu'il venait de déclencher.
Crédits photos : YouTube /
MmeMojo

7. Il aurait pu être le leader Un officier et un gentleman

Denver a parfois joué pour la télévision et le cinéma. Le casting du film de 1982 Un officier et un gentleman l'avait à l'origine pour jouer le rôle de Zack Mayo, un candidat officier de l'aviation. Selon Denver, il a refusé le rôle. Il a ensuite été joué par Richard Gere.

Une affiche d'Un officier et d'un gentleman en 1982.
Crédit photo : Instagram / gabriele.landrini

6. Il est honoré dans le Colorado

Le Colorado abrite des terres diverses, des déserts secs aux montagnes enneigées. En tant qu'amateur de plein air, cet état revêt une grande importance pour Denver. Il aimait le plein air du Colorado et par la suite, il a acheté une maison à Aspen, où il a résidé jusqu'à sa mort. La plupart de ses chansons ont été inspirées par la nature du Colorado. Il a été nommé poète lauréat de l'État en 1974. Denver a également été le premier conscrit à être inclus dans le Colorado Music Hall of Fame.

En 2007, " Haute Montagne Rocheuse " est devenu l'une des chansons officielles de l'État du Colorado.

Denver a perdu ses 2 orteils dans un accident de tondeuse à gazon quand il avait 18 ans. Pour cette raison, il n'a pas été enrôlé dans l'armée même s'il a reçu un avis en 1964. Il a été classé comme handicapé et n'avait servi dans aucune division de l'armée. . Cela met fin aux rumeurs qui ont circulé selon lesquelles Denver aurait servi de tireur d'élite pendant la guerre du Vietnam. Cela venait du fait que son père était dans l'armée de l'air et que son jeune frère était un vétéran de la guerre du Vietnam.

4. Il a fondé The Hunger Project

En tant qu'activiste au franc-parler, The Hunger Project a été fondé en 1977 par Denver aux côtés de Robert W. Fuller et Werner Erhard. Le président Jimmy Carter a élu Denver pour siéger à la Commission présidentielle sur la faim dans le monde. Il a également écrit la chanson thème de l'organisation, " Je veux vivre ”. Denver a joué " Comptines & Raisons ” dans le concert Musique pour l'UNICEF de 1979. Les redevances engrangées lors du concert ont ensuite été reversées à l'UNICEF.

3. Texas était sa dernière performance

La dernière représentation publique de John Denver a eu lieu à Corpus Christi, au Texas, le 5 octobre 1997. Le lieu était à l'auditorium Selena. Il est mort exactement une semaine plus tard.

2. Son avion s'est écrasé près de Lover's Point

Denver a tragiquement perdu la vie dans un accident d'avion près de la côte de la baie de Monterey, en Californie. Son avion s'est écrasé à 100 mètres du célèbre Lover's Point.

1. Retour à la nature

Denver est mort immédiatement de l'accident. Ses restes ont ensuite été incinérés. Les cendres de John Denver ont ensuite été dispersées dans les montagnes Rocheuses du Colorado, un endroit où il a puisé l'inspiration pour sa musique et où il se sentait le plus en paix.


Carrière et aviation

John Denver était beaucoup de choses dans la vie, y compris un musicien et un militant.

Les racines de Denver dans l'aviation sont ancrées dans la famille - son père, le lieutenant-colonel Henry John Deutschendorf Sr., était un officier de l'Air Force. Il a obtenu une place au Temple de la renommée de l'Air Force après avoir établi des records à trois vitesses dans un bombardier B-58 Hustler.

Alors qu'il était au lycée, Denver s'est enfui de chez lui en Californie pour essayer de démarrer une carrière dans la musique. Son père a pris l'avion pour le récupérer et Denver est rentré chez lui pour terminer ses études. Il a fréquenté un collège d'architecture mais a abandonné en 1963 pour poursuivre sa carrière musicale.

Alors que sa principale passion était la musique, John était également un pilote passionné et a totalisé plus de 2 700 heures de vol au cours de sa vie. Il aimait voler presque autant qu'il aimait la musique, ce qui était évident dans son auto-transport aux concerts. Denver a acheté un Learjet en 1974 qu'il utilisait pour se rendre à ses concerts à travers le pays.

Au fil des ans, il collectionne les biplans d'époque. Il possédait également un avion de voltige Christen Eagle, deux avions Cessna 210 et un Rutan Long-EZ de construction amateur.


CAUSE PROBABLE

Le National Transportation Safety Board a déterminé que la cause probable de cet accident était le détournement de l'attention du pilote de l'exploitation de l'avion et son application par inadvertance du gouvernail droit, ce qui a entraîné la perte de contrôle de l'avion alors qu'il tentait de manipuler la poignée du sélecteur de carburant. De plus, le Bureau détermine que la planification et les préparatifs inadéquats du pilote avant le vol, en particulier son incapacité à ravitailler l'avion en carburant, étaient une cause. Le Bureau détermine que la décision du constructeur de placer la poignée du sélecteur de carburant non marquée dans une position difficile d'accès, les jauges visuelles de quantité de carburant non marquées, la formation de transition inadéquate par le pilote et son manque d'expérience totale dans ce type d'avion ont été facteurs de cet accident.


John Denver meurt dans un accident d'avion

PACIFIC GROVE, Californie--Avec des tubes des années 1970 tels que "Rocky Mountain High", "Sunshine on My Shoulders" et "Take Me Home, Country Roads", John Denver était un hippie sain et bordé de fil qui a produit de la musique ensoleillée pour temps cyniques.

En fin de compte, il est décédé dans un décor tout droit sorti de sa musique, planant au-dessus des montagnes, de la mer et du ciel avant que son tout nouvel avion expérimental ne s'écrase dimanche dans la pittoresque baie de Monterey. Il avait 53 ans.

"Qui je suis est dans mes chansons", a déclaré Denver dans une interview en 1986. "J'adore quand les gens comprennent ça."

Peter, Paul et Mary ont fait un hit de "Leaving on a Jet Plane" de Denver en 1969, et hier, le membre Mary Travers l'a pleuré en tant qu'homme qui a offert une alternative au rock en colère et a aidé à panser les blessures des temps tumultueux.

"Je pense qu'il a apporté un sentiment d'optimisme, une sorte de naïveté que nous étions ravis d'avoir après le Vietnam, après le Watergate, après la montée du cynisme des années 1970", a-t-elle déclaré. "Il parlait de la beauté de la montagne en disant : "Il y a une autre facette de tout ça. ""

L'avion monomoteur en forme de Y de Denver s'est écrasé dimanche après-midi dans les eaux agitées juste au large. Son corps a été gravement mutilé et son identité a été confirmée hier par des empreintes digitales envoyées du Colorado.

Le porte-parole du National Transportation Safety Board, George Peterson, a déclaré que Denver venait d'acheter l'avion et avait effectué trois atterrissages posés-décollés à l'aéroport de Monterey Peninsula. Il a ensuite dit à la tour qu'il volerait pendant environ une heure.

"L'avion était à environ 500 pieds dans les airs et à environ 100 mètres de la côte elle-même, lorsque le moteur s'est arrêté et il est tombé directement dans l'eau", a déclaré le shérif Norman Hicks. "Il a en quelque sorte plongé la tête la première, directement dans l'eau."

L'avion biplace a été construit par Rutan Aircraft. Le propriétaire Dick Rutan et Jeana Yeager en 1986 ont effectué le premier vol sans escale et sans ravitaillement autour du monde dans un avion expérimental nommé Voyager.

Denver a subi deux arrestations pour conduite en état d'ébriété dans le Colorado et attendait son procès pour l'une de ces accusations en janvier. Hicks a déclaré que les rapports de toxicologie sont effectués régulièrement en cas de décès accidentel et que les résultats sont attendus dans 10 à 14 jours.

Jerry Weintraub, l'ami du chanteur et manager de longue date, a déclaré que Denver avait une passion pour le vol. Le père de Denver était un pilote d'essai de l'Air Force et a appris à son fils à piloter un Learjet, a déclaré Weintraub.

"Il était une force énorme dans l'industrie de la musique dans les années 1970", a déclaré Weintraub. "Je pense que la musique et toute sa passion pour les causes environnementales resteront dans les mémoires."

Vous voulez suivre les dernières nouvelles? Abonnez-vous à notre newsletter.


12 octobre 1997 : le chanteur John Denver meurt dans un accident d'avion

Le chanteur américain John Denver. -Gulf News Archives Crédit d'image :

1997 - John Denver, la star de la country-pop enfantine et optimiste, célèbre pour des chansons aussi contagieuses que Rocky Mountain High et Thank God I'm a Country Boy, est décédé lorsqu'un avion expérimental qu'il pilotait s'est écrasé dans l'océan Pacifique. Denver a écrasé son ultra-léger au large de Monterey Bay, en Californie, mais son corps était si gravement mutilé que la police n'a pas pu l'identifier officiellement et a dû obtenir des copies des empreintes digitales du chanteur depuis le Colorado. L'avion s'est écrasé près de Lover's Point, Pacific Grove. Denver, 53 ans, était un pilote expérimenté qui avait piloté l'avion monomoteur ultra-léger en fibre de verre à plusieurs reprises dans le passé et l'avait même utilisé pour se rendre du Colorado à Monterey où il pouvait assouvir sa passion pour le golf et être près d'une fille dans Carmel.

Autres événements importants

1822 - Le Brésil devient indépendant du Portugal.

1879 - Les troupes britanniques occupent Kaboul, en Afghanistan.

1934 - Pierre II devient roi de Yougoslavie après l'assassinat de son père, le roi Alexandre.

1942 - Les forces américaines battent les Japonais lors de la bataille du cap Espérance à Guadalcanal pendant la Seconde Guerre mondiale.

1945 - Le Conseil de contrôle allié en Allemagne ordonne la dissolution du parti nazi après la Seconde Guerre mondiale.

1964 - Les forces américaines prennent le contrôle du Sud-Vietnam, renversant le gouvernement du général de division Nguyen Khanh.

1969 - L'Union soviétique lance le vaisseau spatial Soyouz VII.

1973 - Juan Peron revient à la présidence de l'Argentine après 18 ans d'exil.

1984 - Une bombe de l'armée républicaine irlandaise explose dans un hôtel de Brighton, en Angleterre, où le Premier ministre britannique Margaret Thatcher assistait à une conférence, tuant cinq personnes.

1986 - La reine Elizabeth II devient le premier monarque britannique à visiter la Chine.

1992 - Un fort tremblement de terre près du Caire tue plus de 500 personnes.

1996 - Wonder Land est inauguré à Dubaï.

1997 - Le président cubain Fidel Castro nomme son frère Raul comme successeur.

1998 - Le président yougoslave Slobodan Milosevic accepte de retirer ses forces du Kosovo.

1999 - Le général Pervez Musharraf prend le pouvoir lors d'un coup d'État militaire au Pakistan.

2000 - Dix-sept marins sont tués dans un attentat suicide contre le destroyer américain Cole au Yémen.

2001 - L'ONU et son secrétaire général Kofi Annan remportent le prix Nobel de la paix.

2002 - Une bombe explose dans une station balnéaire de l'île indonésienne de Bali, tuant 202 personnes.

2004 - Les forces de sécurité saoudiennes tuent trois militants présumés lors d'une fusillade près d'un complexe de logements pour étrangers.

2009 - L'Américaine Elinor Ostrom devient la première femme à remporter le prix Nobel d'économie.

2011 - L'Opéra royal d'Oman, le premier du genre dans la péninsule arabique, est officiellement inauguré.


John Denver tué dans un accident d'avion

John Denver, dont les succès des années 70 tels que "Rocky Mountain High" et "Take Me Home, Country Roads" lui ont valu des millions de fans dans le monde entier, a été tué lorsque son avion expérimental s'est écrasé dans la baie de Monterey. Il avait 53 ans.

L'identité du corps retiré des eaux après l'accident de dimanche a été confirmée par les empreintes digitales envoyées du Colorado, a déclaré lundi le shérif du comté de Monterey, Norman Hicks. Une autopsie était prévue. "J'ai appris de ma sœur que, oui, il était dans l'avion. Et il a péri", a déclaré lundi Teri Martell, dont la sœur Annie était la première épouse de Denver. "Il aimait voler. Il est mort en faisant quelque chose qu'il aimait."

Martell, sa voix brisée, a déclaré à l'Associated Press depuis son domicile du Minnesota qu'elle ne souhaitait pas discuter longuement de la mort. "Je ne devrais pas parler aux journalistes", a-t-elle déclaré.

L'avion, dont il était propriétaire, était en fibre de verre avec un seul moteur et deux sièges. Il était considéré comme un avion expérimental, a déclaré le lieutenant de police de Pacific Grove, Carl Miller. Il a décollé de l'aéroport de Monterey peu après 17 heures. Dimanche, avec les premiers rapports d'un crash à 17h27. Seul Denver était à bord.

L'avion volait à environ 500 pieds dans les airs "quand il est tombé de manière inattendue dans l'océan", a déclaré Miller. "Quand il a touché l'eau, il s'est brisé en de nombreuses parties."

Le témoin Carolyn Pearl a déclaré à KCBA-TV qu'elle avait vu une bouffée et entendu un bruit de "craquement" avant l'accident. L'avion "a en quelque sorte monté un peu et est absolument descendu, pas en spirale, juste absolument tout droit", a-t-elle déclaré. "Je pensais que c'était une sorte de mouvement acrobatique ou quelque chose du genre, puis j'ai réalisé que ce n'était pas le cas."

Denver, un pilote breveté, avait déjà eu un accident d'avion en avril 1989. Il s'en est sorti indemne après que le biplan de 1931 qu'il pilotait s'est retourné alors qu'il roulait dans un aéroport du nord de l'Arizona.

"Nous sommes tous très brisés à ce sujet", a déclaré un ami de la famille, Jerry McClain. "La personne que John était en public était la personne qu'il était personnellement."

Né Henry John Deutschendorf Jr., le fils d'un pilote de l'US Air Force a pris son nom de scène de la première ville du Colorado, où il a finalement élu domicile.

Au milieu des années 60, il a été choisi parmi 250 autres espoirs en tant que chanteur principal du Chad Mitchell Trio en remplacement du départ de Mitchell. Mais les meilleures années du trio sont alors derrière lui, et il part en 1969 pour une carrière solo. Cette même année, sa chanson "Leaving on a Jet Plane" est devenue un grand succès pour Peter, Paul et Mary.

Bientôt, les propres disques de Denver - une folk-pop mélodique et légère avec des touches de country - ont également commencé à grimper dans les charts.

Il a marqué avec des chansons comme "Sunshine on My Shoulders", "Annie's Song" (écrit pour sa première femme), "Back Home Again" et "Thank God I'm a Country Boy". Il a été nommé artiste country de l'année en 1975.

Quatorze de ses albums sont devenus or et huit ont été classés platine, avec plus d'un million d'unités vendues. Le LP "John Denver's Greatest Hits" est toujours l'un des albums les plus vendus de l'histoire de RCA Records, avec des ventes mondiales de plus de 10 millions d'exemplaires.

Son beau sourire et son image enjouée - une sorte de hippie épuré qui pourrait plaire à toutes les générations - ont fait de lui un gagnant dans d'innombrables émissions spéciales télévisées. Il est apparu avec Itzhak Perlman, Beverly Sills, Placido Domingo, Julie Andrews et Kermit the Frog dans une émission spéciale de Noël, "John Denver and the Muppets: A Christmas Together".

Denver s'est essayé au cinéma avec un rôle de soutien dans la comédie de 1977 de George Burns "Oh mon Dieu". Il est également apparu dans un téléfilm, "Foxfire", avec Jessica Tandy et Hume Cronyn.

Il a également un fort attrait pour le public d'outre-mer, avec de nombreux disques d'or et de platine dans d'autres pays. En 1985, il effectue une tournée en URSS dans les premières représentations d'un artiste américain depuis la suspension, à cette époque, des échanges culturels entre les États-Unis et l'Union soviétique. Il a été le premier artiste occidental à effectuer une tournée multi-villes en Chine continentale, en octobre 1992, et de même au Vietnam en mai 1994.

"La musique rassemble les gens", a déclaré Denver. « Elle nous permet de vivre les mêmes émotions. Partout, les gens sont les mêmes de cœur et d'esprit. Peu importe la langue que nous parlons, la couleur que nous sommes, la forme de notre politique ou l'expression de notre amour et de notre foi, la musique prouve : Nous sommes les mêmes."

En 1976, Denver a cofondé la Windstar Foundation, un centre d'éducation et de recherche environnementale à but non lucratif qui œuvre pour un avenir durable pour le monde.

Il était également actif dans la lutte contre la faim dans le monde et avait un vif intérêt pour l'exploration spatiale. Il s'est porté volontaire pour monter dans la navette spatiale, non pas en tant qu'artiste mais "en tant que Everyman, en tant que citoyen du monde". L'explosion du Challenger en 1986 et la mort du premier civil américain dans l'espace, l'enseignante Christa McAuliffe, n'ont pas découragé son intérêt. Après tout, a-t-il dit, "c'est un risque de se lever le matin".

Denver a également eu ses problèmes. Il a plaidé coupable en septembre 1993 à une arrestation le 21 août 1993 pour conduite en état d'ivresse. L'accusation a été réduite à la conduite avec facultés affaiblies, et il a été condamné à une probation et à une amende de 372 $.

Le chanteur a été arrêté exactement un an plus tard - le 21 août 1994 - pour une deuxième accusation de conduite en état d'ébriété. Le procès s'est terminé par un jury suspendu.


John Denver meurt dans un accident d'avion - HISTOIRE

"Les ailes qui nous ramènent à la maison"

Le crash du Long-EZ de John Denver

Près de Pacific Grove, Californie


Henry John Deutschendorf Junior né à Roswell, Nouveau-Mexique, le 31 décembre 1943, à l'hôpital St. Mary. Son père, Henry Senior, surnommé « Dutch », était lieutenant dans l'U.S. Army Air Corps (et plus tard, l'U.S. Air Force), et était stationné à proximité à Roswell Army Air Field. Premier enfant de Dutch et de sa femme Erma, le jeune John a dû fréquemment déménager d'un État à l'autre, comme dans la plupart des familles de militaires, allant même une fois au Japon. "J'ai eu une sorte d'enfance solitaire", se souvient Denver dans son autobiographie. "Nous ne sommes jamais restés assez longtemps dans un endroit pour se faire des amis."

"Dieu merci, je suis un garçon de la campagne".

En 1957, alors qu'il avait 12 ans, un jeune John reçut sa première guitare, une Gibson 1910, de sa grand-mère. Mais il s'ennuya des cours de guitare et les abandonna au bout d'un an. Il a fallu Elvis Presley pour raviver son intérêt. "Tout d'un coup", se souvient-il, "il y avait de la musique à la radio qui m'attirait vraiment."

Le jeune John a commencé à jouer avec des groupes locaux lors de fêtes et de fonctions scolaires. Il trouva aussi que jouer de la guitare lui gagnait des amis. Il est passé de l'Arlington Heights High School à Fort Worth, Texas, à la Texas Tech University à Lubbock pour étudier l'architecture, aidant à couvrir ses dépenses en jouant dans un groupe de rhythm and blues - mais s'est vite rendu compte que la musique consommait trop de son temps. , et a abandonné l'université, a chargé sa Chevrolet et s'est rendu dans le sud de la Californie.

Là, il a été repéré par un producteur de Capitol Records, qui lui a demandé de faire un disque démo - et lui a suggéré d'adopter un nom de scène - John Denver - car Deutschendorf ne rentrerait pas dans un label. And from there, his career skyrocketed - with hits such as "Leaving on a Jet Plane", "Take Me Home, Country Roads", "Rocky Mountain High", "Sunshine on My Shoulders", "Thank God I'm a Country Boy", "Annie's Song" and "Calypso". His friend and manager, film producer Jerry Weintraub, who handled Denver's career from 1970 to 1984, summed it up by saying, "If you give Elvis the '50s and the Beatles the '60s, I think you've got to give John Denver the '70s."

With royalties from his 1974 hit album "Back Home Again", Denver bought a Lear jet which he eventually piloted himself to concerts, but fought vices along the way. In later years he also admitted that "Rocky Mountain High" had been written under the influence of LSD and marijuana. Denver's father taught his son how to fly in 1976, which helped heal what had been a strained relationship - as "Dutch" wanted his son to follow his footsteps into a military career, rather than music. But Denver would earn his private pilot certificate, with ratings for single and multi-engine planes, single-engine seaplane and gliders. He also held an instrument rating and a Lear Jet type rating.

Over the years, his wealth allowed him to collect vintage biplanes, two Cessna 210s, and even a Christen Eagle aerobatic plane.

In 1985, he was awarded the NASA Public Service Medal for helping "increase awareness of space exploration by the people of the world."

In 1988. Denver expressed interest in flying aboard a Soviet spacecraft. But when the concept became late-night show comedic fodder, and the Soviet Union insisted he pay $10 million for the trip (a notion that would work for the Russian government in 2001), he dropped the idea.

On the afternoon of April 20th, 1989, Denver, while landing during a refuel stop at Holbrook, Arizona, on a flight from Carefree, Arizona, to Sante Fe, New Mexico, his Waco QCF, registered as N12428, made a three point touchdown, when a gust of wind caught the airplane which became airborne. Denver attempted to reland, however, the landing was hard and the airplane bounced.

He added full power when the airplane began to ground loop and, unable to maintain control, the airplane exited the runway into a sandy area. The National Transportation Safety Board (NTSB) concluded the probable cause of this accident was Denver's failure to maintain directional control of the airplane due to gusting wind conditions, and not adequately correcting the situation before the airplane traveled into soft terrain. Nevertheless, he walked away uninjured.

Denver had two drunken driving arrests in 1993 and 1994 in Colorado. He pleaded guilty to a lesser charge of driving while impaired in the 1993 case and was scheduled to be tried in January of 1998 for the 1994 accident, in which he smashed his Porsche into a cluster of trees. After these incidents, he sought treatment at a rehabilitation clinic.

Also in 1994, Denver was piloting his Christen Eagle at Jackson Hole Airport in Wyoming, when he taxied into a flight instructor's Cessna at a runway intersection.

After these accidents, Denver's medical certificate an important document every pilot is required to have came into question due to his alcohol abuse issues. He was allowed to keep flying, but the FAA ruled that "continued airman medical certification remains contingent upon your total abstinence for use of alcohol." At the time of his flight physical in June of 1996, he was issued a third-class medical certificate to the pilot at the conclusion of the examination.

But, the FAA, on routine inspection of his medical files, found that since Denver was no longer fully abstaining for alcohol (he reported to his doctor that, "in general, he averages two to four drinks of either wine or beer/week when he's traveling"), he was no longer medically qualified, and would be compelled to surrender his medical certificate. However, it is not known if Denver actually received notice of this ruling by the FAA.

"Leaving on a Jet Plane".

An experienced pilot, he flew his own Lear jet, was at one time an aerobatic pilot, and was even licensed to fly gliders. He had flown aboard Air Force F-15 fighters and the Space Shuttle simulator.

But he was also a confirmed daredevil, as some of his friends who had flown with him have attested. One favorite trick was to cut the engine about 35 miles out from Aspen, and glide in with no power. In 1997, he was looking for a new thrill, and he found it in the Long-EZ.

The Rutan Model 61 "Long-EZ" is a popular homebuilt aircraft with a canard layout, which was designed by Burt Rutan's Rutan Aircraft Factory. It is derived from one of Rutan's previous designs, the VariEze, as a larger version, and the plans were first offered to homebuilders in 1980.

Vandell E. Snow, a noted southern California veterinarian and horse expert, had placed his Long EZ experimental airplane, registered as N228VS and which he had owned for 3 and a half years flying it for 800 to 900 hours - for sale. "It's one of the very fastest Long EZes in the world, and it's won several competitions," Snow told People Magazine in October of 1997. "I've had no mechanical problems with it." Denver heard the unique plane, powered by a 150 horsepower Lycoming O-320-E3D engine, was for sale and came to look at it. He found a local, Eric Cobb, who knew how to fly the Long-EZ, and both men went up for a test ride. Furthermore, he had it checked out by two mechanics, who both gave it a thumbs-up.

According to Snow, "The next week, John called up and said he loved the plane and wanted to buy it." Paying $56,000 for the plane, Denver bought it on September 27, 1997, and had Eric Cobb fly it from Santa Ynez to the Santa Maria airport to have it painted by Art Craft Painting and Interior. There, Teresa Venegas, the owner of Art Craft, was paid $6,000 to have the plane painted white, with four trim colors: dark red, orange, light blue and medium blue. Denver also directed the registration number of the plane be changed to N555JD. He continued touring, playing a concert in Corpus Christi, Texas, on the night of October 5th, 1997. The final song he played that night was "Calypso", a popular song written by Denver in 1975 as a tribute to Jacques-Yves Cousteau, his research ship Calypso, and her crew.

Venegas said Denver was "very excited about the paint job" when he came back to Santa Maria around noon on Saturday, October 11th, to pick up his plane. The singer invited Venegas and four of her employees to lunch at the airport restaurant and after lunch, just before he got in the plane to fly it up to Monterey, "he hugged me. He was laughing and smiling the whole time he was here," she said.

"He flew with an experienced pilot for quite a few hours and executed quite a few landings," said Snow. "I'm told he did quite well." With the checkout pilot, Denver performed two touch-and-go landings and some slow flight maneuvers, and they discussed the aircraft systems.

Snow also heard Denver state: "I'm gonna have a great Sunday. I'm gonna play golf, and then I'm gonna fly my new bird," before he left Santa Maria for Monterey.

On the afternoon of October 12th, 1997, Denver and several friends had completed a round of golf at Spyglass Hill Golf Course. His buddies tried to coax him into another round, but Denver could not be persuaded. He was anxious to try out his freshly-painted plane. "They finished and were at the clubhouse debating it," said Dale Taylor, assistant pro at the club. "John said, I d love to play but I got a new plane. I'm going to practice my landings and takeoffs.'"

Dressed in green trousers and a multi color sweater, and wearing a "Yuma Rod and Gun Club" cap and cowboy boots, Denver arrived at the airport, with light winds and clear skies. An aircraft maintenance technician, Christin Hadland, who assisted Denver in removing the Long-EZ from a hangar before the flight stated that he observed Denver perform a preflight check that took about 20 minutes. The technician stated that Denver borrowed a fuel sump cup and drained a fuel sample to check for contaminants, but did not observe whether the pilot visually verified the quantity of fuel aboard the airplane, nor did he see the pilot check the engine oil level.

The technician, in his interview with the NTSB, stated that he and Denver talked about the inaccessibility of the cockpit fuel selector valve handle and its resistance to being turned, as the handle was located behind the pilot's left shoulder - counter to Rutan's original design. Unique to this homebuilt Long-EZ, the builder - Adrian Davis of Texas - elected to relocate the switch behind the pilot because he did not want to have fuel lines running into the cockpit, especially down where they might rupture in a belly landing.

Despite this, an FAA inspector certified the airworthiness of the plane overlooked this in 1987, when the craft was constructed. But Denver was not a fan of the change he had, the day before, coordinated with his checkout pilot to have the fuel selector relocated to where Rutan held intended.

The designer accounted for possibility of ground impact by strengthening the fuselage below the fuel switch to provide additional protection of the fuel lines.

Nevertheless, Denver and the technician attempted to extend the reach of the handle, using a pair of vice grip pliers. But this did not solve the problem as Denver could not reach the handle. Thinking on his feet, Denver said he would use the autopilot in flight, if necessary, to hold the airplane level while he turned the fuel selector valve. The technician also provided a shop inspection mirror to Denver so that he could look over his shoulder at the fuel sight gauges.

According to the technician, Denver declined an offer of fuel service, stating that he would only be flying for about an hour. Denver then got in the airplane and proceeded with his preflight duties, including checking the operation of the control surfaces. According to the technician, he observed the fuel selector handle in a vertical position, and that the fuel levels were "less than half in the right tank and less than a quarter in the left tank" when he left Denver to go into the hangar to put away his tools. The technician then heard the engine start however, it soon went quit. He walked out of the hangar and observed Denver turned in his seat to the left, toward the fuel selector location. The technician said he believed that the pilot changed the fuel selector and restarted the engine.

Shortly after 5pm, Denver contacted Monterey's ground control and obtained a taxi-for-takeoff clearance from the hangar. Seven minutes later, after he taxied and performed an engine runup, he contacted Monterey Tower and reported that he was ready for takeoff on runway 28, and requested to stay in the traffic pattern for some touch-and-go landings. He was cleared for takeoff at 5:12, and performed three touch-and-go practice landings when, at 5:27, he asked to depart the traffic pattern of Monterey Peninsula Airport for about an hour. Cleared to leave, the tower asked Denver to reset his transponder, a radio transmitter that allows a pilot to key in a signal which is picked up by radar for identification, to 0367. His first signal wasn't picked up, so he recycled it, and tried again.

"Do you have it now?" he said. Those would be Denver's final recorded words.

"Sunshine on My Shoulders".

The plane was flying about 500 feet in the air "when it just sort of dropped unexpectedly into the ocean," according to Pacific Grove police Lt. Carl Miller.

Eyewitness Carolyn Pearl told local news station KCBA-TV that she saw a puff and heard a "popping" sound before the crash. The plane "kind of went up a little bit and absolutely straight down, not spiraling, just absolutely straight down," she said. "I thought it was doing some kind of acrobatic move, or something, and then realized it wasn't."

"The engine was backfiring, like he was having carburetor trouble," says Jim Willoughby, a retired schoolteacher who lives near the crash site. "Then he banked to one side, with the right wing down, the left wing up. I thought he was a stunt pilot. Then he hit the water. It sounded like 100 tons of concrete dropped from the heavens."

"I saw it hit the water and then a big splash of water came up over it," said another witness, Linda Shuman. "There was debris everywhere and the birds were in a frenzy. There were pieces everywhere."

Less than five minutes after the crash, Pacific Grove Fire Department Assistant Chief Andrew Miller arrived at the scene. "There was debris scattered everywhere on the water," he said. Seagulls quickly descended on the scene, but with strong westerly currents, the debris and Denver's mangled body drifted towards the beach. Twenty minutes after the impact, a lifeguard recovered the remains which were so badly mangled, Coast Guard Petty Officer Steve Aitkins stated, "They cannot make an ID from the body, to confirm who was the pilot.

The Monterey county Coroner's Office ultimately required fingerprints records obtained from the state of Colorado to positively identify his remains, according to Sheriff Norman Hicks.

Those around Denver were stunned - "My feelings were somewhere between absolute sickness and disbelief," Snow said. "He's such a great pilot and that was such a great plane - it's hard for me to understand."

As the sun rose over the crash site the following morning, a Coast Guard helicopter circled overhead, appearing to look for more debris from the crash, and a Coast Guard ship floated over the site about 100 yards from shore. Divers from the National Oceanic and Atmospheric Administration, Monterey Bay National Marine Sanctuary, discovered broken rock structures where the airplane wreckage was located on the sea floor.

On the morning of Tuesday, October 15th, divers from the Pacific Grove Ocean Rescue Team and Sheriff's Dive Team located and recovered the engine of Denver's plane, still with the wooden composite-covered propeller hub attached to it, in 40 feet of water and turned it over to NTSB investigators. "Piece by piece, we'll put the airplane back together. We're very happy with the condition of the engine," Peterson said. 'The salt water has not taken its toll on the engine as much as we had feared."

Early in the investigation, it was found that there were no leading edge canard or wing sections intact, the canopy was destroyed, and only fragments of the Plexiglas were recovered. Furthermore, bird feathers were found commingled in the recovered wreckage. Early evidence pointed to the possibility of Denver having struck a bird in flight.

But, also found in the wreckage was a seat cushion that was torn open. According to the cushion material tag, it was filled with goose feathers. The curator of a local Museum of Natural History was asked to view the feathers by the NTSB and, although duck feathers were also found in the cushion, the cushion feathers matched the ones found strewn with the wreckage. Denver had the use the cushion to aid his reach to the plane's rudder pedals.

Denver's recovered remains were cremated, and a representative of Parker Funeral Home in Aspen, Colorado, took the ashes personally to his adopted home state. His funeral was held on Friday, October 17th, at the Faith Presbyterian Church in Aspen. Nearly 2000 people, and John Denver's horse Tonto, attended the memorial service, which was officiated by Pastor Les Felker. Highlighting the service was a flyover of six airplanes, rocking their wings in tribute.

On October 22nd, NTSB spokesman Matt Furman revealed that the engine of Denver's plane was operating were it crashed, but the plane was so damaged by the crash that neither the propellers nor the wing flaps have been recovered to that point. Also, it was stated that the fuel was low, but not dangerously so, and that the fuel tank ruptured upon impact.

On October 28th, Monterey County Sheriff Norm Hicks said toxicology tests carried out by his office found no traces of alcohol, controlled substances, prescription drugs or anything else in the singer's bloodstream, and revealed that Denver had died of "multiple blunt force trauma".

In October of 1998, Denver's children, along with his mother, Erma, filed a lawsuit in California Superior Court of Monterey County (Docket # M41378) against Imperial Eastman Corporation, Mark IV Industries, Gould Electronics, and Dayco Eastman, Wicks Aircraft Supply Company, Artcraft of Santa Maria and Van E. Snow. According to the complaint, Imperial, Mark IV and Dayco designed, manufactured, inspected, tested, produced, sold, distributed and provided warning, instruction, and after-sale product support of the systems, assemblies, parts or fuel selector valve on the Long-EZ. Wicks sold, distributed and supplied parts including selector valves. Artcraft painted and serviced the Long-EZ, while Van E. Snow and a number of "John Doe Defendants" were the prior owners and sellers of the plane, or were responsible for maintenance, service, inspection, modification and tests of the aircraft along with others. The case was settled in September of 2000.

The plane had no flight data or voice recorder, so investigators had to piece together their account of the plane's final minutes. They surmised that, shortly after Denver's last communication, he apparently attempted to reach behind his left shoulder to switch the plane's engine from one fuel tank to another. The uncomfortable stretch caused his right foot to press against the right rudder.

George Petterson, the NTSB's investigator-in-charge for the crash, appeared in a video showing what it would be like to turn the fuel switch in the cramped cockpit. His pretzel-like pose, coupled with the involuntary movement of his right foot, proved persuasive to the five-member board, which voted 5-0 on the probable cause.

On January 27, 1999, the NTSB concluded the probable cause was Denver's fatal accident was the pilot's diversion of attention from the operation of the airplane and his inadvertent application of right rudder that resulted in the loss of airplane control while attempting to manipulate the fuel selector handle. Also, the NTSB determined that the pilot's inadequate preflight planning and preparation, specifically his failure to refuel the airplane, was causal. The NTSB further determined that the builder's decision to locate the unmarked fuel selector handle in a hard-to-access position, unmarked fuel quantity sight gauges, inadequate transition training by the pilot, and his lack of total experience in this type of airplane were factors in the accident.

To prevent similar accidents, the NTSB proposed the following recommendations to the Federal Aviation Administration:

  • Amend the FAA Order dealing with experimental aircraft so that proper placards and markings on cockpit instruments are present and that essential systems controls are easily found and operated during flight.
  • Amend the FAA Order that addresses annual inspections of experimental aircraft to ensure that operators are in compliance with the first recommendations.
  • Establish, in cooperation with the Experimental Aircraft Association and the Aviation Insurance Association, a program strongly encouraging pilots transitioning to unusual or unfamiliar experimental to undergo type-specific training.

The NTSB also recommended to the Aviation Insurance Association and the Experimental Aircraft Association that they work with the FAA to establish this training program so that pilots flying experimental aircraft have advanced, aircraft-specific training.

The coastal area where he crashed is informally known as John Denver Beach, and it hosts an annual pilgrimage of John Denver fans of the anniversary of his death.

On September 24, 2007, the California Friends of John Denver and The Windstar Foundation unveiled a bronze plaque between Acropolis Street and Asilomar Avenue at Point Pinos, near the spot where his plane went down near Pacific Grove.

The site had been marked by a driftwood log carved by Jeffrey Pine of Colorado with the singer's name, but fears that the makeshift memorial could be washed out to sea sparked the campaign for a more permanent memorial. Initially, the Pacific Grove Council denied permission for the memorial, fearing the place would attract unwanted curiosity from extreme fans, but permission was finally granted in 1999. However, the project was put on hold at the request of the singer's family until the 10th anniversary of his untimely demise.

Over 100 friends and family attended the dedication of the plaque, which features a bas-relief of the singer's face and lines from his song, "Windsong": "So welcome the wind and the wisdom she offers. Follow her summons when she calls again."

There is also a tree planted in his memory and a plaque honoring John Denver in the Monarch Sanctuary. Finally, there is a small Monterey cypress - named "Alfie"

Copyright 2002 Check Six
This page last updated Wednesday, March 13, 2019


Voir la vidéo: JOHN DENVER and MAMA CASS ELLIOT sing LEAVING ON A JET PLANE (Décembre 2021).