Peuples et nations

Mongols: des vêtements pour une vie active et rude dans le froid

Mongols: des vêtements pour une vie active et rude dans le froid

Le climat et les conditions météorologiques d'Asie centrale ont déterminé la tenue mongole, à la fois traditionnellement et aujourd'hui. Les hommes, les femmes et les enfants portaient essentiellement le même type de vêtements, différenciés par la couleur, la combinaison de couleurs, la taille et la décoration pour spécifier l'âge, le sexe, l'état matrimonial et le statut social. Tout le monde portait le deel, une enveloppe ressemblant à une robe qui ressemblait à un long pardessus qui se fermait en diagonale du côté vers l'avant. Le deel était porté avec une ceinture de plusieurs mètres enroulée autour de la taille. Le deel de base était porté par toutes les tribus, mais avec de nombreuses petites différences de forme ou de couleur. Pour voir ces différences, consultez ce site Web sur les vêtements traditionnels mongols.

Les deux sexes avaient des vêtements d'hiver et d'été. L'hiver exigeait des vêtements chauds et ajustés pour garder la chaleur corporelle. Les vêtements d'été étaient faits de tissus plus légers. Tout ce que les Mongols portaient était fait pour une vie rude et active et permettait au porteur de se déplacer librement. Les hommes, les femmes et les enfants portaient des pantalons sous le deel.

Les Mongols portaient des bottes et des chapeaux à l'extérieur et à l'intérieur du gers. Les chapeaux étaient pratiques, pour garder la tête au chaud, mais étaient également très décorés et colorés. Les bottes mongoles appelées gutuls ont été fabriquées en pensant à l'équitation.

Le Deel

Le deel est ancien mais toujours porté aujourd'hui car c'est un vêtement extrêmement pratique et résistant pour une nation équestre. Les deels masculins peuvent être longs ou courts, mais descendent généralement jusqu'aux cuisses. Les deels des femmes étaient toujours longs. Les daims d'été étaient en coton ou en soie tandis que les daims d'hiver étaient en laine feutrée, en cuir, en daim doublé de fourrure ou de peau de mouton, la partie laineuse chaude étant tournée vers l'intérieur. La ceinture de plusieurs mètres attachée à la taille servait de ceinture pour protéger contre les secousses brutales lors de promenades à cheval rapides. Des outils essentiels tels que de la nourriture, du tabac et des pipes, des couteaux, des tasses et des pierres à feu ont été suspendus à la ceinture.

Chapeaux

Les Mongols adoraient leur couvre-chef et possédaient plus de 100 types de chapeaux différents. Chaque tribu avait un type de couvre-chef distinctif. Un chapeau commun était le loovuz, fait de laine feutrée qui servait à l'usage quotidien. Il avait des rabats qui pouvaient être attachés ou abaissés pour couvrir les oreilles. L'hiver a apporté des chapeaux chauds en fourrure comme le renard zibeline ou argenté. Pendant les festivals, les hommes et les femmes mongols portaient leurs chapeaux et coiffures les plus chics, colorés et voyants avec des décorations comprenant des tissus fantaisie et des bijoux.

Chaussure

Les Mongols portaient tous des bottes comme équipement de pied le plus pratique. Les bottes étaient en cuir résistant et étaient souvent portées avec des chaussettes en feutre chaud. Les bottes avaient retroussé les orteils pour permettre au pied de glisser facilement des étriers en cas de chute d'un cycliste, mais ont également ajouté une poche d'air plus chaud dans la chaussure. Les jambes protégées par le bootleg en peau dure lors de la conduite ou de la marche dans l'herbe dure. En hiver, des couvertures en fourrure appelées degtii étaient enfilées sur des bottes. Les talons des bottes peuvent être hauts ou bas, selon le but des bottes.