Podcasts d'histoire

Loi sur la réforme de la fonction publique de Pendleton (1883)

Loi sur la réforme de la fonction publique de Pendleton (1883)

Loi visant à réglementer et à améliorer la fonction publique des États-Unis.

Qu'il soit promulgué… Que le président est autorisé à nommer, sur l'avis et avec le consentement du Sénat, trois personnes, dont deux au plus doivent être membres du même parti, en tant que commissaires de la fonction publique, et que ces trois commissaires constitueront le Royaume-Uni Commission de la fonction publique des États. Ces commissaires ne détiendront aucune autre place officielle sous les États-Unis.

Seconde. 2. Qu'il appartiendra auxdits commissaires:

Première. Aider le président, comme il peut le demander, à préparer des règles appropriées pour la mise en œuvre de cet acte, et lorsque ces règles auront été promulguées, il sera du devoir de tous les officiers des États-Unis dans les départements et bureaux auxquels ces les règles peuvent concerner l'aide, de toutes les manières appropriées, pour la mise en œuvre de ces règles et de toute modification de celles-ci.

Seconde. Et, entre autres, ces règles doivent prévoir et déclarer, dans la mesure où les conditions de bonne administration le justifient, ce qui suit:

Premièrement, pour les concours ouverts et concurrentiels visant à évaluer l'aptitude des candidats à la fonction publique maintenant classés ou à classer ci-dessous. Ces examens doivent avoir un caractère pratique et, dans la mesure du possible, porter sur des questions qui permettront de tester équitablement la capacité et l'aptitude relatives des personnes interrogées à s'acquitter des fonctions du service dans lequel elles souhaitent être nommées.

Deuxièmement, tous les bureaux, lieux et emplois ainsi organisés ou à organiser en classes seront pourvus par des sélections en fonction de la classe parmi celles classées parmi les plus élevées comme résultats de ces concours.

Troisièmement, les nominations à la fonction publique susmentionnées dans les départements de Washington seront réparties entre les différents États et territoires et le district de Columbia sur la base de la population établie au dernier recensement précédent…

Quatrièmement, il doit y avoir une période de probation avant toute nomination absolue ou tout emploi susmentionné.

Cinquièmement, aucune personne dans la fonction publique n'est, pour cette raison, tenue de contribuer à un fonds politique ou de rendre un service politique, et elle ne sera pas renvoyée ni autrement lésée pour avoir refusé de le faire.

Sixièmement, aucune personne dans ledit service n'a le droit d'utiliser son autorité ou son influence officielles pour contraindre l'action politique d'une personne ou d'un organisme.

Septièmement, il doit y avoir des concours non compétitifs dans tous les cas appropriés devant la commission, lorsque des personnes compétentes ne concourent pas, après avoir été avisée de l'existence de la vacance, conformément aux règles prescrites par les commissaires quant à la manière de donner un avis…

Troisième. Cette commission doit, sous réserve des règles qui peuvent être arrêtées par le président, réglementer et contrôler ces examens…

Seconde. 3[…] La Commission, à Washington et en un ou plusieurs endroits de chaque État et territoire où des examens doivent avoir lieu, désigne et sélectionne un nombre approprié de personnes, au moins trois, au service officiel des États-Unis résidant dans ledit État ou territoire, après avoir consulté le chef du département ou du bureau dans lequel ces personnes exercent leurs fonctions, être membres de jurys d'examen ... Ces jurys d'examen doivent être situés de manière à ce qu'il soit raisonnablement pratique et peu coûteux pour les candidats de se présenter avant et lorsque des personnes doivent être examinées dans un État ou un territoire, des examens y sont organisés au moins deux fois par an…

Seconde. 6. Que, dans les soixante jours suivant l'adoption de la présente loi, le Secrétaire au Trésor aura le devoir, en conformité aussi proche que possible de la classification de certains commis existant actuellement en vertu de l'article 163 de la loi révisée, d'arranger en classe les différents commis et personnes employés par le percepteur, officier de marine, arpenteur et évaluateur, ou l'un d'eux, ou faisant partie de la fonction publique, à leurs bureaux respectifs dans chaque district douanier où le nombre total desdits commis et personnes doit être tous ensemble jusqu'à cinquante. Et par la suite, de temps à autre, sous la direction du Président, ledit Secrétaire procédera à la même classification ou à la même disposition des commis et des personnes ainsi employées, en relation avec ledit ou lesdits bureaux, dans tout autre district douanier. Et, sur demande similaire, et aux fins de la présente loi, ledit Secrétaire organisera dans une ou plusieurs desdites classes, ou des classes existantes, tout autre commis, agent ou personne employée sous son service dans tout district non classé ; et tout arrangement et classification de ce type, une fois effectués, doivent être signalés au président.

Seconde. Dans les soixante jours, il incombera au directeur général des postes, en conformité générale avec ledit… article 163,… de répartir séparément dans les classes les différents commis et personnes employées, ou dans la fonction publique, dans chaque bureau de poste, ou sous n'importe quel maître de poste des États-Unis, où le nombre total desdits commis et personnes s'élèvera à cinquante. Et par la suite, de temps à autre, sous la direction du président, il incombera au directeur général des postes de répartir dans des classes similaires les commis et les personnes ainsi employées dans le service postal en relation avec tout autre bureau de poste; et tout arrangement et classification de ce type, une fois effectués, doivent être signalés au président.

Troisième. Que, de temps à autre, ledit secrétaire, le directeur général des postes et chacun des chefs de département mentionnés à l'article 158 de la version révisée des statuts et chaque chef de bureau, sous la direction du président et pour faciliter l'exécution de la présente loi, réviser respectivement toute classification ou disposition alors existante de ceux dans leurs départements et bureaux respectifs, et, aux fins de l'examen prévu aux présentes, inclure dans une ou plusieurs de ces classes, dans la mesure du possible, les postes subalternes, les commis et les officiers de la fonction publique appartenant à leurs services respectifs non classés avant examen.

Seconde. 7. Qu'après l'expiration d'un délai de six mois à compter de l'adoption de la présente loi, aucun officier ou greffier ne sera nommé et aucune personne ne pourra être employée pour entrer ou être promue dans l'une ou l'autre desdites classes actuellement existantes, ou qui pourront être organisées en vertu de ladite jusqu'à ce qu'il ait réussi un examen ou qu'il soit spécialement exempté de cet examen conformément aux présentes. Mais rien dans le présent document ne doit être interprété comme tirant aux personnes honorablement libérées du service militaire ou naval toute préférence conférée par ... l'article 1754 ... des Statuts révisés, ni pour prendre au président une autorité non incompatible avec cet acte conféré par ... l'article 1758 … Desdits statuts; aucun officier qui ne fait pas partie de l'exécutif du gouvernement, ni aucune personne simplement employée comme ouvrier ou ouvrier, ne sera tenu d'être classé ci-dessous; ni, sauf sur instruction du Sénat, toute personne qui a été mise en candidature pour confirmation par le Sénat ne doit être classée ou subir un examen.

Seconde. 8. Qu'aucune personne utilisant habituellement des boissons enivrantes à l'excès ne doit être nommée ou retenue dans un bureau, une nomination ou un emploi auquel les dispositions de la présente loi sont applicables.

Seconde. 9. Que chaque fois qu'il y a déjà au moins deux membres d'une famille dans la fonction publique aux grades couverts par la présente loi, aucun autre membre de cette famille ne peut être nommé aux grades.

Seconde. dix. Qu'aucune recommandation d'une personne qui se porterait candidat à une charge ou à un poste en vertu des dispositions de la présente loi qui pourrait être donnée par un sénateur ou un membre de la Chambre des représentants, sauf en ce qui concerne le caractère ou la résidence du demandeur, ne soit reçue ou considérée par toute personne intéressée à faire un examen ou une nomination en vertu de la présente loi.

Seconde. 11. Qu'aucun sénateur, ou représentant, ou délégué territorial du Congrès, ou sénateur, représentant ou délégué, n'élit, ni aucun officier ou employé de l'une desdites maisons, et aucun officier exécutif, judiciaire, militaire ou naval des États-Unis, et aucun greffier ou employé d'un département, d'une succursale ou d'un bureau des services exécutifs, judiciaires, militaires ou navals des États-Unis ne doit, directement ou indirectement, solliciter ou recevoir, ni être d'aucune manière concerné, solliciter ou recevoir, une cotisation, une cotisation ou une contribution à quelque fin politique que ce soit, de la part de tout officier, commis ou employé des États-Unis, ou de tout département, succursale ou bureau de ceux-ci, ou de toute personne recevant un salaire ou une compensation sur des fonds provenant du Trésor des États-Unis…

La source: Statuts généraux des États-Unis 22 (1883): 403.